902.433.2085
1.844.250.8471
Nouvelle adresse / New Address
120B-1741, rue Brunswick, Halifax, Nouvelle-Écosse, B3J 3X8
120B-1741 Brunswick Street, Halifax, Nova Scotia, B3J 3X8

Arrêt Schneider (2003)

Les avocats francophones de la Nouvelle-Écosse tiennent à ce que vous soyez mieux informés de vos droits et de vos responsabilités. C’est pourquoi ils vous présentent la capsule suivante, portant sur :
Arrêt Schneider (2003)
Catégorie : 
Résumés d’arrêt

DÉCISION RENDUE PAR LA COUR SUPRÊME DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE

le 27 octobre 2003

Affaire Schneider

Faits :

Mme Schneider avait été accusée de deux chefs d’accusation. Elle avait demandé que son procès se déroule en français et la Cour accepta. Cependant elle a adressé à trois reprises une demande d’ajournement qui lui fut refusée. Elle fut déclarée coupable des deux chefs d’accusation.

Demandeur :

En appel, elle a allégué que le juge avait commis une erreur de droit en refusant sa demande d’ajournement. Selon elle, le juge a refusé de reporter la date du procès car il ne comprenait pas le français.

Problème de droit :

L’article 530 du Code criminel peut-il s’appliquer aux fins d’une procédure préliminaire telle une demande d’ajournement?

Cour surprême de la Nouvelle-Écosse :

La Cour a annulé la déclaration de culpabilité et ordonné un nouveau procès.

Elle interprète, en l’espèce, largement l’article 530 du Code criminel en notant qu’il vise notamment à accorder à un accusé un accès égal aux tribunaux dans la langue officielle de son choix pour le maintien et l’épanouissement des communautés de langue officielle au Canada.

Le « procès »visé à cet article comprend ainsi nécessairement les motions préliminaires essentielles car ne pas donner à l’accusé la possibilité de soumettre les demandes préliminaires dans la langue officielle de son choix contrevient au droit fondamental de l’accusé.

Attention : Cet article n’est pas un avis juridique
Nos propos sont à titre informatifs et ne remplacent en aucun cas les conseils d’un avocat. Si vous avez des questions, si vous avez besoin d’information en français, communiquez avec l’Association au (902) 433-2085 ou visitez le www.ajefne.ns.ca ou notre page Facebook et nous nous ferons un plaisir de vous aider à trouver des réponses à vos questions.
Parlez à un(e) de nos avocat(e)s gratuitement en personne ou par téléphone au
902.433.2085 (sans frais au 1.844.250.8471)
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram